AP0250  
Jaguar XK 120 - 1952

La Jaguar XK120 est une voiture de sport à deux places (découverte ou coupé) produite par Jaguar de 1948 à 1954.

Apparue en 1948 en offrant un rapport qualité / prix qu'aucun autre constructeur ne pouvait atteindre. Le bas moteur était basé sur le moteur des SS Jaguars et une toute nouvelle culasse à double arbre à cames en tête . Une version 4 cylindres développant 150 chevaux fut installée dans un petit roadster (une MG), ce moteur permettait d'atteindre 108 mph (175 km/h) Mais alors que le moteur était prêt, le châssis et la carrosserie de la nouvelle berline ne l'étaient pas. Deux mois avant le London Motor Show de 1948, William Lyons décida de lancer son moteur révolutionnaire dans une série limitée de voiture de sport. Utilisant un châssis de MkV raccourci, un roadster fut rapidement dessiné et produit. Le nom choisi, XK120 super sport. Cette nouvelle Jaguar fut un coup de tonnerre dans le monde automobile avec son moteur à double arbre à cames, ses lignes élégantes et ses performances annoncées.Un intérieur en cuir Connoly et surtout un prix très attractif. En 1948 il y avait très peu de voitures capables d'atteindre 120 mph (192km/h). Avec certaines modifications mineures (saute-vent et couvre-tonneau au lieu de pare-brise),la vitesse fut même de 132 mph.

Remplacer la carrosserie en aluminium sur ossature bois par des panneaux en acier pressés sur une ossature métallique.

La production des modèles en acier essentiellement pour l'exportation et les États-Unisoù la « 120 » devint la voiture des stars.

La demande a été aussi multipliée par ses succès dans les courses, ce qui incita Jaguar à engager au Mans 3 XK120 pour se confronter à la concurrence en 1950. En 1951, Jaguar proposa un coupé qui avait des fenêtres relevables au lieu d'écrans et un intérieur plus luxueux que le roadster. Et deux ans plus tard c'est un cabriolet qui entra dans la gamme avec tableau de bord en loupe etc.Et une capote plus lourde, plus isolée et plus pratique. Une version plus sportive (cames et barres de torsion modifiées, volant moteur allégé, double échappement) était disponible (XK120 SE ou M aux États-Unis) qui atteignait 180 chevaux. SE pour Spécial Equipement. Des roues fils étaient montées sur les modèles SE/M, les voitures n'avaient alors pas de "spats" afin de laisser la place pour les gros écrous de roue. La XK120 est la plus légère et la plus sportive des XK, mais sa conduite demande une certaine familiarisation avec la direction qui est lourde et imprécise et les freins a tambours qui sont assez peu efficaces et chauffent rapidement. La boite Moss qui est lente et demande un double débrayage dans les deux sens entre la première et la seconde offre une conduite « vintage », mais de toutes les voitures de série de cette période, la XK120 est certainement la plus performante et la plus agréable a conduire.

La Jaguar XK 120 a été suivie de la Jaguar XK140.