en 1928, Triumph présenta la Super 7, 832 cm3, avec bloc moteur boîte de vitesses, freins hydrauliques et transmission aux roues par vis sans fin. Elle fut réalisée en version sport, à compresseur, et en petite conduite intérieure familiale de qualité supérieure dont la fabrication fut poursuivie jusqu'en 1933-34.

La nouvelle TR 2 ne pesait que 856,40 kg :son moteur de 2 l, de 90 ch dérivait du Vanguard, elle avait une suspension avant indépendante à ressorts hélicoïdaux et bras triangulaires, des freins Lockheed, une transmission aux roues par engrenage hypoïde, et la combinaison appréciée d'une vitesse supérieure à 160 km/h et d'une consommation de seulement 11,35 l, aux 100 km en service normal. Cette voiture se distingua en compétition en remportant parmi ses premiers succès une victoire totale au R.A.C. en 1954 et un prix d'équipe dans le rallye des Alpes de 1956, par ailleurs elle s'avérait extrêmement bénéficiaire pour ses fabricants.

Son successeur, la TR3, acquit des freins avant à disque en 1956, et fut fabriqué jusqu'en 1961. Le groupe moteur fut adopté par Morgan (1954) Swallow Doretti (1954) Peerless (1958) et son successeur Warwick (1960). A la fin de de l'année 1955, le modèle changeait de capot avant (calandre grillagée), augmentait sa puissance à 95 cv à 4800 Tr/mn et prenait le nom de "TR 3". Une nouvelle version de la TR 3 fut présentée en 1957. Les modifications portaient surtout sur le "design" du capot et de la calandre avant, la cylindrée du moteur était augmentée, passant ainsi au dessus des 2 litres.

TRIUMPH TR3-1958
Ref : AP0053